L’UNESCO et la liste du patrimoine mondial

Adoptée par l’UNESCO en 1972, la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel (communément appelée « La Convention du patrimoine mondial ») a dressé la Liste du patrimoine mondial afin de recenser, de protéger et de conserver des sites et des biens patrimoniaux culturels et naturels considérés comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. La liste du patrimoine mondial permet de souligner que ces endroits ou ces biens sont assez importants pour être reconnus par l’ensemble de la communauté internationale. L’inscription est la désignation mondiale la plus élevée qu’un site ou un bien puisse obtenir.

Tout pays peut soumettre des propositions d’inscription au Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO qui établit ses décisions à partir de critères de sélection particuliers :

  • Un bien culturel peut être un chef-d’œuvre du génie humain; avoir exercé une influence importante dans le domaine de l’architecture; être associé à des idées, à des convictions de portée universelle; ou être le témoignage d’un mode de vie traditionnel représentant une certaine culture
  • Un bien naturel peut témoigner de grands stades de l’histoire de la Terre ou de processus écologiques et biologiques en cours; abriter les habitats naturels d’espèces menacées ou offrir un panorama d’une exceptionnelle beauté

Trois organismes conseillent le Comité : le Conseil international des monuments et sites (ICOMOS), le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels, et l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Le Comité collabore également avec d’autres groupes comme l’Organisation des villes du patrimoine mondial et le Conseil international des musées.